Avec tous mes remerciements à Chris Caron pour son oeuvre,
et à Shantidas, son éditeur internet, pour son autorisation d'en utiliser les documents
.
SOMMAIRE MUSIQUE ARBRE DE VIE
Résolution optimale : 1920 pixels x 1080 pixels

PAROLES D'ANGE
(Hypothèse de Y
sur
l'Evolution vibratoire
de la Création terrestre)


 

 




I.- PAROLES D'ANGE
Retour au menu




La femme de
Y avait acheté un livre de Pierre Jovanovic : "Enquête sur l'Existence des Anges Gardiens" (Editions Filipacchi) qu'il ne lut pas. Elle le donna. Mais il faut croire que Y devait passer par cette lecture, ou, tout du moins par une partie de celle-ci, puisque son fils le lui offrit. Il en lut quelques extraits, l'ouvrant par asar à la page 178 (nombre auquel le ramènera ce qu'il appellera le "signe du Temple", et tomba sur un étonnant passage, parlant de 7 cercles, donnant 49 niveaux, avec un changement de niveau vibratoire au niveau... 18 ! en relation avec le cercle 4, en dessous duquel l'Ange ne peut guère aider les humains, et au-dessus duquel, avec les 3 cercles supérieurs, se situe ce que notre conscience "qualifie de spirituel". Il s'agit d'une conversation avec un "Ange Gardien", enregistrée par l'Institut de Norbert Monroe, ingénieur en acoustique, qui a vécu l'expérience en scientifique :

 


"(...) Peut-être comprendrez-vous tout cela si vous vous représentez 7 cercles, ce qui donnera 49 niveaux. Aux 3 premiers niveaux, vous trouverez la matière physique telle que vous la connaissez. Ce sont vos plantes, vos animaux, vos êtres humains. Le 4ème cercle est votre passerelle, votre domaine, votre centre. C'est là qu'une conscience peut choisir de revenir aux niveaux inférieurs ou de monter aux niveaux supérieurs. De nombreuses consciences choisissent de revenir à la forme physique. Les 3 cercles supérieurs représentent ce que votre conscience qualifie de spirituel. A ce stade, une bonne partie du travail est achevée. Je ne pourrais guère aider quelqu'un qui ne se trouverait pas au niveau 18, parce que mon plan, mon niveau vibratoire, est différent. C'est pourquoi je ne puis vous aider à résoudre vos problèmes particuliers. Je peux vous communiquer des idées, mais non l'orientation directe comme je le ferais si vous vous trouviez au niveau 18. Nos niveaux se touchent." (*)

Nota : Dans le texte, seuls les nombres 49 et 18 figurent en chiffres, et il n'y a pas de caractères gras et grossis (N.D.L.R.).


Comme on peut le remarquer, les anges aussi font des erreurs, à moins qu'il ne s'agisse d'une erreur de transcription dans l'enregistrement. En effet, il y a, d'une part, des cercles, au nombre maximum de 7, et, d'autre part, des niveaux beaucoup plus nombreux, puisqu'ils sont 49, soient le carré de 7. Toutefois, disant qu'aux trois premiers niveaux, on trouve la matière physique, et que le 4ème cercle est notre passerelle vers les 3 derniers cercles où se trouve le monde "spirituel", il paraît clair que les 3 premiers niveaux sont en fait les 3 premiers cercles, équilibrés, de l'autre côté du 4ème, par les 3 autres.

Par ailleurs, les 49 niveaux se touchent, ils sont donc apparemment concentriques comme les sillons d'un microsillon, leurs vibrations faisant penser aux ondes sonores ou liquides qui se propagent à partir d'un centre. Le cercle 4 est le niveau du choix, la passerelle, et le niveau 18 correspond soit au cercle 4, soit, plutôt, à un niveau venant peu après cette passerelle, le choix étant fait, car passerelle évoque l'idée d'enjambement, enjambement donc de niveaux...

Très curieusement... comme toujours ! le
cercle 7 représente le niveau 49, qui est le carré de 7 et l'année de naissance de Y, numéro manquant de la rue de Varenne à Paris, et qui précède 50, son âge dans l'année fatidique 1999, 7 étant toujours, lui aussi, le nombre fatidique de l'Apocalypse... (cf. jacques_chirac.htm#del et varennes_va-a-rennes.htm#51).

Pourquoi donc ne pas faire l'hypothèse que chaque cercle correspond à un niveau dont le nombre est le carré de celui du cercle, ce qui donnerait, avec "C" pour cercle et "N" pour niveau :

 


C
1 = N1
C2 = N4
C3 = N9



C4 = N16

(PASSERELLE)


C5 = N25
C6 = N36
C7 = N49



Cela ferait deux niveaux de latence entre le cercle 4 - niveau 16, moment du choix, et le niveau 18, qui ne sont pas sans rappeler le double temps "mort" de destruction-transformation de l'improvisation, ou de décomposition-germination des organismes vivants.

A partir de là, il est logique de penser que le cercle 1 entouré par le niveau 1, est un cercle de lumière pure non formulée, source directe d'une formation (et non transformation, puisqu'il n'y a pas eu d'autre forme au préalable), d'une germination ou d'une assise, sans destruction ni décomposition. Et, l'ange disant de plus qu'aux trois premiers niveaux (=cercles ?) se trouve la matière physique, telle que nous la connaissons, avec nos plantes, nos animaux, nos êtres humains,
Y s'aperçut qu'il pouvait, là aussi, utiliser le graphique de la "création scriptorale", qui lui apparut de plus en plus comme une clef universelle : la clef de David de la lettre à l'Eglise de Philadelphie de l'Apocalypse de Jean (cf. cle.htm#cle). Il suffisait de faire correspondre les 4 cycles de 4 pyramides aux 4 "règnes" de la création terrestre :

- minéral,
- végétal,
- animal,
- humain,

en distingant un règne humain physique, ou rationnel, ou fini, au-dessous du cercle 4 de niveau 16, et un règne humain spirituel, ou infini, au-dessus du niveau 18, après 2 niveaux de destruction-transformation : le trio 16-17-18, passage initiatique de Y, sous la forme 17-16-18 !... (cf. 384_suite.htm#cou, versailles_vers_ailleurs.htm#16, pierres_d_angles_suite.htm#211, paris-varenne.htm#mon, rennes_thabor.htm#sig, double_croix.htm#cro, auteur.htm#tem...)

Voici donc l'hypothèse à laquelle cette description le conduisit, au début de 1997 :

 


HYPOTHESE SUR
L'EVOLUTION VIBRATOIRE
DE LA CREATION TERRESTRE





 


II.- C1/N1 - C2/N4 :
EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE MINERAL

Retour au menu


Engendré par la phase de formation C1=N1 - N2, directement issue de la lumière pure non formulée, le règne minéral s'élève de N2 à C2=N4 :

 



EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE MINERAL



 



III.- C2/N4 - N8 :
EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE VEGETAL

Retour au menu


Après les phases vibratoires de destruction-transformation C2=N4 - N5 et N5 - N6, l'aboutissement de l'évolution vibratoire du règne végétal est N8 et non C3=N9, qui est au centre des phases de destruction-transformation N8 - N10. Le règne minéral se retrouve en N6 - N8 tel qu'en N2 - C2=N4, dans ce nouveau passage évolutif :

 



EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE VEGETAL



 


IV.- N8 - N12 (VIA C3/N9) :
EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE ANIMAL

Retour au menu


La phase d'obscurité (destruction-transformation) N8 - N10, menant du règne végétal au règne animal entoure donc C3=N9. Cet enjambement n'exprime-t-il pas, d'un côté (N8 - C3=N9), la formation aquatique du règne animal, et de l'autre (C3=N9 - N10) sa formation terrestre, ce qui trouverait un écho dans le passage vibratoire C4=N16 - N18, qui exprime aussi le passage zodiacal de l'ère aquatique du Poisson, à l'ère aérienne du Verseau, le milieu N17 étant, par son nombre, un moment de rupture mis en évidence par l'école pythagoricienne, comme
Y le découvrira en 1998 (cf. 384_suite.htm#cou) - moment de rupture auquel pallie la bouée, élément de contact eau-air, son surnom -. Les règnes minéral et végétal se retrouvent en N10 - N12 tels qu'en N6 - N8 :

 



EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE ANIMAL




 



V.- N12 - C4/N16... > N49
(VIA C4/N16 - N18) :
DEUX POSSIBILITES
D'EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE HUMAIN :
FINIE (RATIONNELLE)
ET INFINIE ("SPIRITUELLE")
PAR LA PASSERELLE C4/N16 - N18

Retour au menu


 



EVOLUTION VIBRATOIRE
DU REGNE HUMAIN




Le règne humain rationnel atteint bien sa pleine formation en C4=N16. Et aucun cercle ne le sépare du règne animal depuis le début de sa transformation, ce qui correspond à l'ambiguïté de sa condition, tenant de l'animal par le bas, et de Dieu dont elle est fille, par le haut. Le passage entre sa finitude (N12 - C4=N16) et ses potentialités d'éternité (C4=N16 - N18), supposant apparemment pour cette condition de couper le cordon ombilical qui la relie à l'animal. Les règnes minéral, végétal et animal se retrouvent en N14 - C4=N16 tels qu'en N10 - N12.

L'ouverture de la pyramide inversée de synthèse permet au règne humain de dépasser N16 pour atteindre N18, par N17, qui est, précisément, le moment de la synthèse, la résolution de la coupure relevée par les pythagoriciens (cf. 384_suite.htm#cou), à partir de quoi il peut être guidé vers C7=N49, cercle d'entrée dans le... "Paradis" (?).

Y ne manqua bien sûr pas de remarquer une fort curieuse correspondance entre, d'une part, les nombres 14 à 16 des niveaux du règne humain rationnel fini, continués par les nombres 16 à 18 de la passerelle du matériel au spirituel transformant en lien la coupure du 17, et, d'autre part, les nombres XIV à XVI des Louis de la grande monarchie française, allant de son apogée à sa fin, marquée par la coupure du XVII d'un Louis XVII qui ne règna pas, entre Louis XVI et un Louis XVIII illégitime, dans la mesure où le fils de Louis XVI survécut à l'emprisonnement du Temple, auquel cas la fin avec Louis XVI du règne de la grande monarchie française n'est pas plus définitif que celui du règne humain au niveau 16 de l'ange gardien. Le passage est au contraire exactement de même nature, puisque le grand monarque annoncé par la tradition prophétique nommé entre autre Henri de la Croix aura une dimension fortement spirituelle, qui transcendera la monarchie d'Ancien Régime.

Ceci nous ramène à Louis XVI et à la providentialité surprenante de son arrestation à Varennes, qui fait des révolutionnaires les instruments involontaires de la Volonté divine (cf. varennes_va-a-rennes.htm, paris-varenne.htm, jacques_chirac.htm#del).

Curieusement ce niveau 16 s'est situé dans le XVIIIème siècle, comme s'il y avait anticipation matérialiste de l'être humain : par la technique, il va s'élever dans les airs, entrer dans le domaine aérien du Verseau (rappelons que l'exécution de Louis XVI, le 21 Janvier 1793 eut lieu, elle aussi, le premier jour du signe du Verseau), et ce n'est pas pour rien qu'il appellera cette époque "le Siècle des Lumières".


 




VI.- L'APPORT DE L'ANGE
A SCRIPTORAL

Retour au menu



Relativement à Scriptoral, l'apport des paroles de l'ange transforme la conception de
Y de la relation verticalo / horizontale de composition-interprétation / destruction-transformation. En effet, jusque là, il s'était borné à dire que la composition-interprétation était une élévation manquant d'ouverture, et la destruction-transformation une ouverture sans élévation, puisque revenant au niveau du sol.

Tout ce fichier invite à revoir cette conception, en imaginant les étages d'un immeuble : la destruction-improvisation revient bien au niveau du sol, mais à l'étage au-dessus... ! Ainsi :

- au sous-sol, serait la lumière originelle, énergie fondamentale ;
- au rez-de-chaussée, la composition-interprétation du règne minéral,
la destruction-transformation improvisatrice dégageant au niveau du sol,
mais à l'étage au dessus, la base de la composition-interprétation du règne végétal,
le règne minéral précédent s'y retrouvant également ;
- au 1er étage, la composition-interprétation du règne minéral,
à laquelle s'ajoute donc celle du règne végétal ;
la destruction-transformation improvisatrice dégageant au niveau du sol,
mais à l'étage au dessus, la base de la composition-interprétation du règne animal ;
- au 2ème étage... ainsi de suite,
cf. le graphique suivant,
l'ancien ou les anciens règne(s) montent d'un étage,
le nouveau arrive à ce nouvel étage, aux pieds du ou des précédents :

 



ELEVATION DE L'OUVERTURE
IMPROVISATRICE


 




 

^

 

 

haut de page

 

précédent <

 

> suivant